La Villa Granit Rose: gastronomie

Si vous venez en Bretagne sans déguster ses fruits de mer, vous passerez à côté de quelque chose d’essentiel pour l’appréciation de la culture Bretonne. Le crabe (appelé aussi « Dormeur » ), l’araignée de mer, les langoustines, les huitres, les bigorneaux, les moules, les praires, les bulots, les ormeaux (« oreilles de la mer » ), les crevettes grises … humm… vous n’avez pas faim?

 

La galette Bretonne au blé noir est incontournable avec ses divers accommodements et la plus connue reste « La Complète » . De nombreuses crêperies déclinent toute une variété de garnitures qui peuvent aller de la galette à l’andouille de Guéméné à la galette aux fruits de mer. En dessert, rien ne vous interdit cependant de déguster une crêpe de froment « Beurre sucre »  et là aussi les recettes de manquent pas.

 

Le « Kig Ha Farz  »… spécialité Finistérienne du pays Léonard que l’on peut traduire par « viande et far » .Si le farz noir se consomme souvent comme simple accompagnement, les puristes l’apprécient aussi réduit en morceaux (bruzunog) arrosé d’une sauce à base de beurre salé fondu, d’échalotes ou d’oignons et parfois de lardons appelée le lipig. Il peut aussi être saupoudré de sucre. Il existe une variante de ce far ; il s’agit du farz dit « blanc » (farz gwinizh), à base de farine de blé. Son goût s’apparente à celui des crêpes, moins original et légèrement sucré. Il se déguste également en tranche, doré à la poêle avec une noisette de beurre (farz fritet).

Pour les gourmands , Le kouign-amann ou kouign amann sans trait d’union , pluriel breton kouignoù-amann) est un gâteau, spécialité régionale de Douarnenez en Bretagne. En breton, kouign signifie « gâteau » ou « brioche » et amann, « beurre ». Il aurait été inventé par hasard vers1860 par un boulanger douarneniste, Yves-René Scordia. Sa préparation est réputée délicate, comme en témoigne le dicton qu’affichent certains pâtissiers douarnenistes : « Le fait qui veut, le réussit qui peut ».